Œuvres de J. J. Rousseau: avec des notes historiques, Volume 11

Front Cover
Lefèvre, 1820
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 61 - La peste de ta chute, empoisonneur, au diable! En eusses-tu fait une à te casser le nez ! PHILINTE.
Page 109 - ... la perfidie honnête, l'infidélité louable, sitôt qu'on soutient tout cela le fer à la main ; qu'un affront est toujours bien réparé par un coup d'épée, et qu'on n'a jamais tort avec un homme, pourvu qu'on le tue. Il ya, je l'avoue, une autre sorte d'affaire où la gentillesse se mêle à la cruauté...
Page 249 - Si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les mœurs 1 Avertissement
Page 59 - Ce sont vingt mille francs qu'il m'en pourra coûter; Mais pour vingt mille francs j'aurai droit de pester Contre l'iniquité de la nature humaine , Et de nourrir pour elle une immortelle haine.
Page 22 - ... à l'homme , vous conviendrez au moins qu'ils ne sont permis qu'autant qu'ils sont nécessaires , et que tout amusement inutile est un mal pour un être dont la vie est si courte et le temps si précieux. L'état d'homme a ses plaisirs, qui dérivent de sa nature, et naissent de ses travaux, de ses rapports, de ses besoins; et ces plaisirs, d'autant plus doux que celui qui les goûte a l'ame plus saine, rendent quiconque en sait jouir peu sensible à tous les autres.
Page 119 - ... aller faire aux yeux du public un rôle différent du vôtre, et exposer vos majestés aux huées de la populace ' ? Quel est donc, au fond, l'esprit que le comédien reçoit de son état ? Un mélange de bassesse, de fausseté, de ridicule orgueil, et d'indigne avilissement, qui le rend propre à toutes sortes de personnages, hors le plus noble de tous, celui d'homme qu'il abandonne.
Page 50 - Voyez comment, pour multiplier ses plaisanteries, cet homme trouble tout l'ordre de la société ; avec quel scandale il renverse tous les rapports les plus sacrés sur lesquels elle est fondée; comment il tourne en dérision les respectables droits des pères sur leurs enfants, des maris sur leurs femmes, des maîtres sur leurs serviteurs!
Page 28 - C'est, tout au contraire, que cette pièce favorise leur tour d'esprit , qui est d'aimer et rechercher les idées neuves et singulières. Or il n'y en a point de plus neuves pour eux que celles de la nature. Cest précisément leur aversion pour les choses communes qui les ramène quelquefois aux choses simples.
Page 69 - ... naturels et simples qui ne touchent plus personne. Les auteurs concourent à l'envi, pour l'utilité publique, à donner une nouvelle énergie et un nouveau coloris à cette passion dangereuse; et, depuis Molière et Corneille, on ne voit plus réussir au théâtre que des romans sous le nom de pièces dramatiques.
Page 254 - Le goût de la philosophie relâche tous les liens d'estime et de bienveillance qui attachent les hommes à la société , et c'est peut-être le plus dangereux des maux qu'elle engendre.

Bibliographic information