Histoire et annales de la ville d'Yverdon: depuis les temps les plus reculés jusqu'à l'année 1845

Front Cover
J.-G. Fick, 1859 - Yverdon (Switzerland) - 651 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
Aux p. 585-651, liste de nombreuses familles éteintes originaires d'Yverdon et des familles bourgeoises subsistantes : Ancel, Auberjonois, Bourgeois, Carey, Christin, Correvon, de Coppet, de Félice, de Hennezel, de Niederhäusern, de Roguin, Doxat, Dupuget, Duthon, Duvoisin, Ehinger, Ehinguer, Gendroz, Gilliard, Henrioud, Lambert, Marcuard, Martin, Masset, Michod, Monneron, Monnier, Pahud, Pavid, Petitmaitre, Peyreck, Peytrignet, Pilicier, Pillichody, Pilloud, Recordon, Roulet, Sordet, Specht et Vulliemin.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 230 - Il accourait en grande hâte vers le château, ayant pour toute arme une arbalète et son épée. Se voyant poursuivi , il tira sur celui qui était le plus près de l'atteindre , le blessa , courut sur lui , l'acheva de son épée ; retira la flèche, la lança à un second, qu'il abattit encore pour la reprendre, et ne la laissa dans le corps d'un troisième que parce qu'il était parvenu au pont-levis, qui s'abaissa pour le recevoir. Le comte de Romont se présenta devant le château , somma cette...
Page 475 - A peine eus-je essayé, que je fus étonné de l'aménité de mes idées, et de la facilité que j'éprouvais à les rendre. Je fis en trois jours les trois premiers chants de ce petit poème, que j'achevai dans la suite à...
Page 230 - Le comte de Romont fit remplir le fossé de paille et de fascines ; puis le feu y fut mis. La flamme et la fumée enveloppaient le château ; les portes allaient être brûlées; tout à coup elles s'ouvrirent; le pont s'abaissa, et les Suisses tombèrent sur les Bourguignons. Ils les mirent en fuite. Le comte de Romont fut blessé. Ils parcoururent librement la ville , ramassèrent à la hâte des vivres dans les auberges et les cuisines, ramenèrent quelques canons, et rentrèrent au château.
Page 155 - Mémoires et Documents • publiés par la Société d'histoire de la Suisse romande, tome XXVII, pages 89-90.
Page 260 - A tous ceulx que [1. qui] ces présentes verront et liront, soil notoire et chouse manifeste, que ce jourd'liui 23 de ce mois de May, l'an mil. vc. et 25, sont été dressés, congregues et trouvez ensemble aux Estais tenus ici à Moudon-, pour les affaires de ce pays de Waud. Messieurs les Nobles et Ambassadeurs des Bonnes Villes1, ici dessous nommés : Par devant lesqueulx Estais.
Page 61 - ... gallo-romain. Avant l'invasion germaine, les grands propriétaires habitaient soit dans les cités, soit dans de belles maisons agréablement situées près des cités, ou dans de riches plaines, sur le bord des fleuves. Dans les campagnes proprement dites étaient semées les villœ...
Page 102 - Chablais et d'Aoste, prince et vicaire perpétuel du Saint empire romain, marquis en Italie, prince de Piémont, seigneur de Nice, de Verceil, de Friboug, etc.
Page 260 - Seigneur, tant médiats que immédiats, ne doiye [1. doive] arofr, acheter ne garder point de livre fait par le dit Martin Leuter, et si point s'en trouve, que le dit livre soit brûlé.
Page 260 - ... trois jours durant, et, au bout de trois jours, de recepvoir trois estrappades de corde publiquement, et doige payer, avant que sortir de prison, les despenses et a...
Page 274 - Bonnivet le demanda pour précepteur des trois fils qu'elle avait eus de l'amiral son premier mari. Après qu'il eut exercé quelque temps cet emploi, comme il était à Paris, quelques docteurs fidèles jetèrent les yeux sur lui pour l'envoyer à la réformation du canton de Berne et ailleurs.

Bibliographic information