Discours à la Chambre des Députés, Volume 2

Front Cover
J. Pinard, 1828
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 542 - ... quand, sous de vains prétextes, on suspend l'exercice de leur culte; des employés, quand on les destitue en les calomniant; de tous les Français enfin, quand on traîne la dignité nationale -aux pieds de l'étranger, et qu'on se plaît à se montrer complice de l'arrogance qui insulte à notre gloire, après avoir, pendant quatorze ans, brigué l'honneur de partager des chaînes que nous portions avec impatience. La France sait toutes ces choses : les redire serait la fatiguer et fatiguer...
Page 21 - ... 228. Tout individu qui , même sans armes, et sans qu'il en soit résulté de blessures , aura frappé un magistrat dans l'exercice de ses fonctions, ou à l'occasion de cet exercice, sera puni d'un emprisonnement de deux à cinq ans. Si cette voie de fait a eu lieu à l'audience d'une cour ou d'un tribunal , le coupable sera puni du carcan.
Page 449 - C'est ainsi que, de lui-même, le sol, dès la fin du xvic siècle et surtout au xviie, redevint plus compact. Le parc des seigneurs de Blaru (Seine-etOise), qui en 1540 n'avait que 3 hectares et demi, comprenait, en 1677, 28 hectares, sans que l'ensemble du domaine eût augmenté.
Page 206 - Enfin ceux qui, nés en pays étranger, et descendant, à quelque degré que ce soit, d'un Français ou d'une Française expatriés pour cause de religion, viennent demeurer en France et prêtent le serment civique.
Page 264 - ... se forme au centre : dans la capitale s'agglomèrent tous les intérêts; là vont s'agiter toutes les ambitions; le reste est immobile. Les individus, perdus dans un isolement contre nature, étrangers au lieu de leur naissance, sans contact avec le passé , ne vivant que dans un présent rapide , et jetés comme des atomes sur une plaine immense et nivelée, se détachent d'une patrie qu'ils n'aperçoivent nulle part, et dont l'ensemble leur devient indifférent, parce que leur affection ne...
Page 100 - ... faction leur ferait de la liberté individuelle, de la liberté de la presse et de toutes les libertés, et bientôt il ne resterait de leur administration funeste que le souvenir des sermens qu'ils auraient enfreints, et les traces du sang qu'ils auraient versé.
Page 556 - Messieurs, que le roi nous a chargés de vous apporter le projet » de loi dont je vais analyser les dispositions. » Et vous resteriez attachés à des ministres qui ne s'entendent plus, qui ne concertent pas même leurs paroles, pour respecter votre intelligence ! Vous livreriez à l'un les libertés des Français, parce qu'il vous...
Page 241 - Et cependant, qui ne sent, aujourd'hui, que, dans notre étal de civilisation, le système représentatif est le plus désirable, et qui ne sent de même que, dans les mœurs de la vieille Europe, la République serait une chimère et un mal?
Page 548 - Je compterais sur ces in» terruptions que nos agents renouvelleraient sans cesse » pour lasser à la fois, et la patience des écrivains, et la • confiance des lecteurs, et, par un renversement de toutes • les notions de justice, la peine suivrait l'accusation, » même fausse, et précéderait le jugement. Je ferais plus, • j'anéantirais les contrats, j'appellerais et je récompen•...
Page 541 - ... en révolte contre les lois du pays. Chacun sait encore que ce n'est point pour l'avantage des écrivains que la liberté de la presse est nécessaire. Elle est nécessaire comme la parole aux citoyens de toutes les classes. S'ils ont besoin de pouvoir appeler à leur secours quand on les attaque sur la...

Bibliographic information