Les provinciales, ou, Les lettres écrites par Louis de Montalte [pseud.] à un provincial de ses amis et aux révérends pères jésuites, Volume 1

Front Cover
Firmin Didot frères, 1851 - Jansenists
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 322 - Et son action sera toute indifférente d'elle-même ; car quel mal y at-il d'aller dans un champ , de s'y promener en attendant un homme, et de se défendre si on l'y vient attaquer...
Page 66 - Pour moi qui vois tout, en ce moment, couleur de rose, je vois d'ici les jansénistes mourant l'année prochaine de leur belle mort, après avoir fait périr, cette année-ci, les jésuites de mort violente, la tolérance s'établir, les protestants rappelés, les prêtres mariés, la confession abolie, et le fanatisme écrasé sans qu'on s'en aperçoive.
Page 425 - ... c'est qu'après avoir dit tout haut, Je jure que je n'ai point fait ce.la, on ajoute tout bas, aujourd'hui; ou qu'après avoir dit tout haut, Je jure, on dise tout bas, que je dis, et que l'on continue ensuite tout haut, que je n'ai point fait cela. Vous voyez bien que c'est dire la vérité.
Page 72 - Faculté* de Paris, et où il s'est passé tant de choses si extraordinaires, et si hors d'exemple, en font concevoir une si haute idée, qu'on ne peut croire qu'il n'y en ait un sujet bien extraordinaire. Cependant vous serez bien surpris quand vous apprendrez, par ce récit, à quoi se termine un si grand éclat...
Page 186 - Aveugles enfants d'Adam , que le désir de savoir a précipités dans un abîme d'ignorance , ne trouverez-vous jamais la médiocrité , où la justice , où la vérité , où la droite raison a posé son trône?
Page 55 - ... mon Dieu ! tant mieux; peut-on avoir un style plus parfait, une raillerie plus fine, plus naturelle, plus délicate, plus digne fille de ces dialogues de Platon qui sont si beaux...
Page 67 - ... renverser la puissance ecclésiastique, il fallait l'isoler, en lui enlevant l'appui de cette phalange sacrée qui s'était dévouée à la défense du trône pontifical, c'est-à-dire les Jésuites. Telle fut la vraie cause de la haine qu'on voua à cette Société. Les imprudences que commirent quelques-uns de ses membres fournirent des armes pour combattre l'Ordre, et la guerre contre les Jésuites devint populaire...
Page 420 - C'est à quoi sert admirablement notre doctrine des équivoques , par laquelle « il est permis d'user de termes « ambigus , en les faisant entendre en un autre sens « qu'on ne les entend soi-même,
Page 15 - ... les semi-pélagiens admettaient la nécessité d'une grâce intérieure prévenante pour tous les actes même pour le commencement de la foi ; ils étaient hérétiques en ce qu'ils...
Page 55 - Et lorsqu'après les dix premières lettres il s'adresse aux révérends (jésuites), quel sérieux! quelle solidité! quelle force! quelle éloquence! quel amour pour Dieu et pour la vérité ! quelle manière de la soutenir et de la faire entendre! c'est tout cela qu'on trouve dans les huit dernières lettres, qui sont sur un ton tout différent.