Histoire de Saint Mayol: abbé de Cluny

Front Cover
C. Desrosiers, 1877 - 408 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 345 - Sa Sainteté, pour le bien de la paix et l'heureux rétablissement de la religion catholique, déclare que ni elle ni ses successeurs ne troubleront, en aucune manière, les acquéreurs des biens ecclésiastiques aliénés, et qu'en conséquence la propriété de ces mêmes biens, les droits et revenus y attachés, demeureront incommutables entre leurs mains, ou celles de leurs ayants cause.
Page 284 - Il n'ya pas de dogme dans l'Église catholique, il n'ya pas même d'usage général appartenant à la haute discipline, qui n'ait ses racines dans les dernières profondeurs de la nature humaine, et par conséquent dans quelque opinion universelle plus ou moins altérée çà et là, mais commune cependant, dans son principe , à tous les peuples de tous les temps.
Page 57 - C'est pourquoi, puisque vous nous en faites la demande... nous voulons que votre monastère, avec tout ce qui lui appartient... soit affranchi de toute dépendance de quelque roi, évêque ou comte que ce soit, et des proches même de Guillaume. Que personne, après votre mort, n'ait la témérité d'imposer aux moines un supérieur contre leur gré. Qu'ils aient la libre faculté de se donner, sans consulter aucun prince, mais seulement suivant la règle de saint Benoît...
Page 350 - Matris Ecclesiae exaltatione pias ad Deum preces effuderint, plenariam omnium peccatorum suorum indulgentiam et remissionem misericorditer in Domino concedimus, presentibus ad septemnium tantum valituris.
Page 119 - Magenard, homme de qualité qui aimait le luxe et l'éclat et n'avait du moine que l'habit; encore le quittait-il souvent pour se revêtir de fourrures précieuses. Il aimait passionnément la chasse, où il était plus assidu qu'à l'office, et il nourrissait, aux dépens du Monastère, des meutes de chiens et des oiseaux. Les moines...
Page 57 - Bernon, qui les gouvernera régulièrement, tant qu'il vivra, selon sa science et sa puissance. Mais , après sa mort, que les moines aient le droit et la faculté d'élire librement pour abbé et pour maître un homme de leur ordre , suivant le bon plaisir de Dieu et la règle de saint Benoît ; sans que notre pouvoir, ou tout autre , puisse contredire ou empêcher cette élection religieuse.
Page 373 - Car, dit-il, quoique la tonsure et la couronne des évêques « ne fussent point autrefois différentes de celles que portent « encore à présent les cordeliers et les capucins, comme nous « dirons en son lieu ; toutefois , le cercle de cheveux qui « régnait autour de leur tête était toujours assez épais pour « qu'ils eussent besoin d'un peigne , dont la décence voulait « qu'ils se servissent pour démêler leurs cheveux et les « arranger promptement , surtout avant que d'entrer à l'autel...
Page 373 - Ensuite , l'évêque dépose sa chape , et , lorsque de « nouveau il s'est assis , le diacre , après lui avoir entouré le » cou d'un peignoir, le peigne respectueusement et...
Page 119 - L'esprit de saint Maur, patriarche des Bénédictins de France, n'avait point passé dans ce monastère avec ses reliques. Les moines qui se glorifiaient de posséder ce trésor, en avaient perdu un plus précieux, l'amour et l'esprit de leur état, et ils étaient tombés dans un relâchement scandaleux , sous le gouvernement de l'abbé Magenard '. C'était un homme de qualité qui aimait le luxe et l'éclat, et n'avait du moine que l'habit; encore le quittait-il souvent pour se revêtir de fourrures...
Page 401 - ... d'une fenêtre ; et c'est probablement à cet usage que l'on doit attribuer les taches d'eau qui ont maculé les dernières feuilles et terni les couleurs de leurs miniatures. Du palais de justice, il fut transporté à la mairie, où il servit longtemps de coussin au fauteuil d'un employé.

Bibliographic information