La vie monastique dans l'Église orientale, par la comtesse Dora d'Istria

Front Cover
1858
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 117 - Vallée blanche, blanche vallée, petit ruisseau des montagnes, pourquoi, en passant près de ma colline, que le ciel soit pur ou chargé d'orages, exhales-tu un si triste soupir? Ta rive est verdoyante, couronnée de mille fleurs; ton onde, purifiée au menu gravier de la source, désaltère l'oiseau et mon troupeau. » LE RUISSEAU. « Mon onde est limpide, ton troupeau s'y abreuve aujourd'hui, ainsi que cet oiseau qui s'envole; mais, hélas! autrefois elle abreuvait les troupeaux de l'Orient qui...
Page 266 - Français, et notre auguste prédécesseur, fit don aux évêques de Rome de diverses contrées, il les leur céda à titre de fief, pour assurer le repos de ses sujets, et sans que Rome ait cessé pour cela d'être une partie de son empire ; Considérant que , depuis ce temps , l'union des deux pouvoirs, spirituel et temporel...
Page 285 - Je dis donc à ceux qui ne sont point mariés, et aux veuves, gu'il leur est avantageux de demeurer comme moi. 9 Mais s'ils ne peuvent pas garder la continence, qu'ils se marient; car il vaut mieux se marier que de brûler.
Page 265 - Çakya-Mouni n'a pas eu la pensée de substituer aux formes du culte populaire des objets nouveaux d'adoration et des formes nouvelles de culte. Il a vécu, il a enseigné et il est mort en philosophe, et son humanité est restée un fait si incontestablement reconnu de tous, que les légendaires, auxquels coûtaient si peu les miracles, n'ont pas même eu la pensée d'en faire un dieu après sa mort.
Page 94 - Avec ses compagnons, Neuf maîtres maçons Et Manol*, dixième, A tous supérieur. Ensemble ils vont choisir Au fond de la vallée Un bel emplacement Pour un monastère.
Page 222 - ... la communion , si fort que toute l'assemblée l'entend. L'enfant vint au monde connaissant déjà les. commandements de l'église et les règles de l'abstinence. Quand sa mère prenait une nourriture trop substantielle, l'enfant refusait son sein comme pour lui reprocher sa faute , et il le refusait également les jours de jeûne et de carême. • On le mit à l'école avec son frère, qui fit de rapides progrès. Quant à Serge, il ne put entrer dans la science du monde : son maître le punit,...
Page 224 - Il soutenait par son exemple leur courage, qui, de temps à autre, vacillait, et relevait leur piété par ses exhortations. Une fois la communauté se trouva dans un état de disette effrayant; elle n'avait plus ni pain , ni grain , et n'avait pris depuis deux jours aucun aliment. Serge se mit en prières, et le lendemain un inconnu lui envoya d'abondantes provisions. Une autre fois la communauté se...
Page 96 - Ce qu'on bâtissait le jour, la vila le renversait pendant la nuit. La quatrième année commençait, lorsque la vila fit entendre ces mots: « Pourquoi toutes ces peines, roi Vukaschin? pourquoi prodiguer en vain tes trésors ? Espères-tu bâtir une ville quand tu ne peux même en asseoir les fondements ? Sache que tu n'y parviendras qu'après avoir muré dans les premières pierres deux Aires, enfants de la même mère, Stoï et Stoïana.
Page 343 - Nancy en janvier 1477. Rédigées presque jour par jour, dans les camps et sur le théâtre même des événements, par des observateurs intelligents et haut placés, chargés de tout voir et de rendre de tout un compte fidèle, elles répandent une nouvelle et vive lumière sur l'un des plus grands drames historiques de l'époque et sur les intrigues croisées des cours qui alimentaient le feu de la guerre, sans en courir les dangers.
Page 100 - C'est ainsi que s'éleva Skadar. On apporta l'enfant à la jeune mère, qui l'allaita durant une semaine. Alors sa voix s'éteignit; mais les sources de la vie restèrent fécondes toute une année ; l'amour fut plus fort que la mort.

Bibliographic information