Montalembert ...: L'église et le second empire. 3. éd. 1905

Front Cover
C. Poussielgue, 1905 - France
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Organisation de la dictature Montalembert refuse dentrer au Sénat
49
Réunion du Corps législatif
55
Les catholiques vont se diviser au sujet de lattitude à garder envers
63
Montalembert se décide à écrire les Intérêts catholiques au XIXe siècle
69
Son grand succès dans le monde laïque Lettre de M de Tocqueville
75
Réconciliation avec Lacordaire
81
La division saccentue mandements de divers évêques
86
Ses attaques contre la liberté
92
Echec de toutes les revendications catholiques
98
Lettre de Mer Sibour à Montalembert
104
lUnivers
111
Un article du prince de Broglie sur lApologétique contemporaine expose
117
Mais son ouvre est surtout apologétique
124
Pourquoi Montalembert na pas remplacé Chateaubriand à lAcadémie
130
Sa réception par M Guizot Éloge de M Droz Pages
132
A lAcadémie Montalembert reste avant tout catholique
138
Voyage en Angleterre Macaulay 113
144
Motifs élevés qui ont retenu Montalembert au Corps législatif
153
Dupin à la Roche en Breny Son discours de Corbigny
159
Abandon des poursuites Lettres de Dufaure et de Berryer
166
Les élections de 1857 La candidature officielle dans le Doubs
173
Progrès du Correspondant divers articles de Montalembert
179
Voyage à Londres entrevue avec la duchesse dOrléans et mort de cette
181
Correspondance avec le comte de Paris
187
Issue et conséquences du procès
194
et lunité de lItalie Entrevue de Montalembert et
201
Tristes impressions de Montalembert sur les événements dItalie
207
est poursuivi de nouveau Félicitations du SaintPère
213
Les Académiciens et les parlementaires protestent aussi contre la poli
219
2
225
Une réception chez Montalembert
230
Léducation des enfants
236
Montalembert abandonne saint Bernard et entreprend les Moines dOcci
293
Les Bénédictins colonisent la France
299
Saint Wilfrid et ses successeurs
305
Que penser de sa critique ? Les légendes dans les Moines dOccident
312
Lacordaire et les Moines dOccident
314
tombe malade Montalembert à Sorèze
320
Leur correspondance
326
Commentaires faux et malveillants de lUnivers
333
Elle est vivement combattue dans les CôtesduNord par M David
339
Une prise dhabit à Conflans racontée par M Cochin
345
la liberté de conscience les réserves nécessaires
353
La thèse catholique sur les rapports de lÉglise et de lÉtat
359
Entrevue de Pie IX avec le conite Werner de Mérode
365
Les Jésuites de Paris prennent la défense de Montalembert Mgr Dupan
371
berté
378
Lencyclique Quanta Cura et le Syllabus paraissent le 8 décembre 1864
382
Immense succès de sa brochure
388
souffre dêtre frappé de la sorte et ne peut sexpliquer
394
se remet luimême à lœuvre derniers écrits pour la Pologne
401
Eloges du comte Beugnot et du général Ladislas Zamoyski
407
Le Père Hecker à Rixensart
413
Jugement sévère sur Mer de Salinis
419
Lettre à M Robert Oheix sur lattitude de lAcadémie pendant
425
Intérêt passionné que Montalembert porte aux jeunes gens sa lettre
426
La crainte de voir le Syllabus transformé en articles de foi le jette dans
432
Manifeste des catholiques de Coblentz Montalembert les félicite
438
Les directeurs du Correspondant refusent dinsérer son article
444
Filiale soumission de Montalembert à lÉglise romaine
453
Lettre à Döllinger pour lengager à se rendre au Concile
459
Ouverture du Concile débats passionnés état desprit de Montalembert
466
Soumission anticipée de Montalembert aux décisions du Concile
471
Ses obsèques au cimetière de Picpus
477

Common terms and phrases

Popular passages

Page 423 - ... a besoin. Je porte ces vœux au ciel pour Votre Majesté, pour Sa Majesté la reine, pour notre chère France. Pour qu'ils soient moins indignes d'être exaucés par Dieu, je quitte la vie armé de tous les secours de notre sainte religion.
Page 347 - Des cœurs jeunes et innocents se donnent à lui pour le récompenser du don qu'il nous a fait de lui-même ; et ce sacrifice qui nous crucifie n'est que la réponse de l'amour humain à l'amour d'un Dieu qui s'est fait crucifier pour nous.
Page 468 - ... qui ont eu le courage de se mettre en travers du torrent d'adulation, d'imposture et de servilité où nous risquons d'être engloutis. — Grâce à eux, la France catholique ne sera pas restée trop au-dessous de l'Allemagne, de la Hongrie et de l'Amérique.
Page 250 - Vous êtes à l'âge où l'on se décide ; plus tard, on subit le joug de la destinée qu'on s'est faite ; on gémit dans le tombeau qu'on s'est creusé, sans pouvoir en soulever la pierre. Ce qui s'use le plus vite en nous, c'est la volonté. Sachez donc vouloir une fois, vouloir fortement ; fixez .votre vie flottante et ne la laissez plus emporter à tous les souffles comme le brin d'herbe séchée (3).
Page 170 - ... faut abattre jusqu'au dernier, » disait d'eux, il ya deux cents ans, un capitaine français qui avait éprouvé leur valeur en essayant de les détacher de la monarchie espagnole dont l'amour se confondait dans leurs cœurs avec celui de leurs vieilles et chères libertés. Au...
Page 448 - J'en appelle au concile, qui va se réunir pour chercher des remèdes à l'excès de nos maux, et pour les appliquer avec autant de force que de douceur. Mais si des craintes, que je ne veux point partager, venaient à se réaliser ; si l'auguste assemblée n'avait pas plus de liberté dans ses délibérations qu'elle n'en a déjà dans sa préparation ; si, en un mot, elle était privée des caractères essentiels à un concile œcuménique, je crierais vers Dieu et vers les hommes pour...
Page 471 - Je n'ai point de termes pour vous peindre le chagrin que me cause la démarche que va faire le pape. S'il doit l'accomplir, je lui souhaite de tout mon cœur la mort, de la même manière et par la même raison que je la souhaiterais aujourd'hui à mon père, s'il devait se déshonorer demain.
Page 468 - Voilà donc, tracée par la plume d'un archevêque de Paris, l'explication du mystère qui vous préoccupe et du contraste que vous signalez entre mon ultramontanisme de 1847 et mon gallicanisme de 1870.
Page 347 - Mais quel est donc cet amant invisible, mort sur un gibet, il ya dix-huit siècles, et qui attire ainsi à lui la jeunesse, la beauté et l'amour? qui apparaît aux âmes avec un éclat et un attrait auquel elles ne peuvent résister?
Page 298 - L'Église n'a plus à vous redouter. Régnez où vous « voudrez : la civilisation vous échappera. Ou, plutôt, « c'est vous qui défendrez l'Église et qui referez une « civilisation. Vous avez tout vaincu, tout conquis, « tout renversé : vous serez à votre tour vaincus, con« quis et transformés. Des hommes sont nés qui de

Bibliographic information