Mélanges de littérature et de politique, Volume 2

Front Cover
Impr.-Libr. Romantique, 1829 - History - 221 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page ii - J'ai défendu quarante ans le même principe : liberté en tout : en religion, en philosophie, en littérature, en industrie, en politique; et par liberté j'entends le triomphe de l'individualité, tant sur l'autorité qui voudrait gouverner par le despotisme, que sur les masses qui réclament le droit d'asservir la minorité à la majorité.
Page ii - La majorité a celui de contraindre la minorité à respecter l'ordre ; mais tout ce qui ne trouble pas l'ordre, tout ce qui n'est qu'intérieur comme l'opinion; tout ce qui dans la manifestation de l'opinion ne nuit pas à autrui, soit en provoquant des...
Page 166 - La révolution de France est une des grandes époques de l'ordre social. Ceux qui la considèrent comme un événement accidentel n'ont porté leurs regards ni dans le passé , ni dans l'avenir. Ils ont pris les acteurs pour la pièce ; et , afin de satisfaire leurs passions , ils ont attribué aux hommes du moment ce que les siècles avaient préparé.
Page 26 - Il en résulte que les Français , même dans celles de leurs tragédies qui -sont fondées sur la tradition et sur l'histoire, ne peignent qu'un fait ou une passion ; les Allemands , dans les leurs, peignent une vie entière et. un caractère entier.
Page 95 - Ce régime abominable n'a point, comme on l'a dit, «préparé le peuple à la liberté, il l'a préparé à subir un «joug quelconque; il a courbé les têtes, mais en dégra« dant les esprits , en flétrissant les cœurs ; il a servi pen«dant sa durée les amis de l'anarchie , et son souvenir sert «maintenant les amis de l'esclavage et de l'avilissement de
Page 26 - Quand je dis qu'ils peignent une vie entière, je ne veux pas dire qu'ils embrassent dans leurs pièces toute la vie de leurs héros ; mais ils n'en omettent aucun événement important, et la réunion de ce qui se passe sur la scène et de ce que le spectateur apprend par des récits ou par des allusions, forme un tableau complet, d'une scrupuleuse exactitude. Il en est de même du caractère. Les Allemands n'écartent de celui de leurs personnages rien de ce qui constituait leur individualité....
Page 57 - Ce n'est qu'à l'époque de ce qu'on a nommé leur défaite, que les femmes commencent à avoir un but précis, celui de conserver l'amant pour lequel elles ont fait ce qui doit leur sembler un grand sacrifice. Les hommes, au contraire, à cette même époque , cessent d'avoir un but : ce qui en était un pour eux leur devient un lien.
Page 8 - En dirigeant l'éducation , le gouvernement s'arroge le droit et s'impose la tâche de maintenir un corps de doctrines. Ce mot seul indique les moyens dont il est obligé de se servir. En admettant qu'il choisisse d'abord les plus doux , il est certain du moins qu'il ne permettra d'enseigner dans ses écoles que les opinions qu'il préfère (2).
Page iv - N'anticipons point sur les temps : pénétrons-nous des doctrines que les temps ont amenées et qu'ils consolident. En fait de gouvernement , l'égalité la plus absolue des droits répartis entre tous les individus agglomérés en corps de nation doit être et sera bientôt, dans tous les pays civilisés , la première condition de l'existence de tout gouvernement.
Page 183 - Cependant 3, de tous ces crimes divers, le public seul est la victime ; ce n'est qu'aux dépens des faibles et des misérables que tant de gens prétendent élever leurs monstrueuses fortunes. Au lieu d'un seul roi que les peuples devraient avoir, ils ont à la fois mille tyrans, avec cette...

Bibliographic information