Annales d'hygiène publique et de médecine légale, Volume 1

Front Cover
J.-B. Baillière et Fils, 1829 - Medical jurisprudence
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 314 - Anglais ne soufflent pas l'animal; ils pensent que l'air introduit dans le tissu cellulaire, à l'aide d'un soufflet plus ou moins malpropre, ne peut que nuire à la qualité de la viande et à sa conservation. On a soin de lier l'œsophage, afin de prévenir l'écoulement de matières qui souilleraient la viande. La bête étant alors tournée sur le dos, le ventre est ouvert et vidé avec précaution, et les membres sont convenablement dégagés. Les bouchers unissent après cela leurs efforts...
Page 561 - Quiconque, par maladresse, imprudence, inattention, négligence ou inobservation des règlements, aura commis involontairement un homicide , ou en aura involontairement été la cause , sera puni d'un emprisonnement de trois mois à deux ans, et d'une amende de cinquante francs à six cents francs.
Page vii - Elle peut, par son association à la philosophie et à la législation, exercer une grande influence sur la marche de l'esprit humain. Elle doit éclairer le moraliste et concourir à la noble tâche de diminuer le nombre des infirmités sociales. Les fautes et les crimes sont des maladies de la société qu'il faut travailler à guérir, ou, tout au moins, à diminuer; et jamais les moyens de curation ne seront plus puissants que quand ils puiseront leur mode d'action dans les révélations de l'homme...
Page 303 - La même matière fut soumise quelques années plus tard à l'examen de la Société royale de médecine , et l'on trouve dans le volume de ses actes , pour les années 1784 et 1785 , un rapport en réponse aux questions proposées par M. le maréchal de Castries , ministre de la marine , relativement à la nourriture des gens de mer. Les rapporteurs ont comparé ce qui se passait alors dans les deux marines , anglaise et hollandaise. Les Anglais , disaient-ils , nourrissent...
Page 381 - Vaidy, qui croyait devoir fixer l'appel à vingt ans, ainsi qu'actuellement, rappelait que « dans la campagne d'hiver de 1805 l'armée partie des côtes de l'Océan avait fait une marche continue d'environ 400 lieues pour arriver sur les champs d'Austerlitz, et elle n'avait presque pas laissé de malades sur la route. C'est que les plus jeunes soldats étaient âges de vingt-deux ans et avaient deux ans de service.
Page 57 - Recherches sur la population , les naissances, les décès, les prisons, les dépôts de mendicité, etc., dans le royaume des Pays-Bas , avec une addition sur les enfans trouvés (t.
Page 368 - On dirait doue que la taille des hommes est , toutes choses d'ailleurs égales , en raison de la fortune , ou mieux en raison inverse des peines , des fatigues , des privations éprouvées dans l'enfance et la jeunesse (2). Pendant les huit années comprises dans la période de (i) /•".,,<;;- pour la proportion des locations imposées à la seule contribution personnelle , le tableau n° loa du second volume.
Page 562 - Tout fait quelconque de l'homme, qui cause à autrui un dommage , oblige celui par la faute duquel il est arrivé à le réparer. « 1383. Chacun est responsable du dommage qu'il a causé, non-seulement par son fait, mais encore par sa négligence ou par son imprudence.
Page 273 - ... celui de mouton, une odeur analogue à celle de brebis, mélangée d'une forte odeur de bouc; 7° celui de chien, l'odeur de la transpiration du chien; 8° celui de cochon, une odeur désagréable de porcherie ; 9° celui de rat répand une odeur désagréable de rat. On obtient des résultats analogues avec le sang des divers volatiles: ainsi le sang des poules, des dindes, des canards et des pigeons , dégage une odeur particulière propre à chacun d'eux.
Page v - La médecine n'a pas seulement pour objet d'étudier et de guérir les malades, elle a des rapports intimes avec l'organisation sociale ; quelquefois elle aide le législateur dans la confection des lois, souvent elle éclaire le magistrat dans leur application, et toujours elle veille, avec l'administration, au maintien de la santé publique.

Bibliographic information