L'Ami de la religion, Volume 119

Front Cover
Librairie Ecclésiastique d'adrien le clere et cie, 1843 - Paris (France)
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 349 - ... faire mieux connaître l'incomparable trésor de la basilique Carlovingienne '. Mon indiscrète demande rencontra une bienveillance que je ne saurais assez reconnaître. M. le prévôt Claëssen consentit à ce que la châsse fût descendue de la place élevée où elle se conserve, et voulut présider lui-même à son ouverture. Nous eûmes beaucoup de peine à découvrir le secret de la construction. En vain, les premières plaques d'émail enlevées, cherchions-nous à pénétrer dans les...
Page 268 - Les cas d'abus sont : l'usurpation ou l'excès de pouvoir, la contravention aux lois et règlements de la république, l'infraction des règles consacrées par les canons reçus en France, l'attentat aux libertés, franchises et coutumes de l'Église gallicane, et toute entreprise ou tout procédé qui, dans l'exercice du culte, peut compromettre l'honneur des citoyens, troubler arbitrairement leur conscience, dégénérer contre eux en oppression, ou en injure, ou en scandale public.
Page 269 - Notre garde des sceaux , ministre secrétaire d'Etat au département de la justice et des cultes, est chargé de l'exécution de la présente ordonnance.
Page 268 - Sur le rapport de notre garde des sceaux, ministre secrétaire d'e'tat au département de la justice et des cultes ; Nous AVONS ORDONNÉ et ORDONNONS ce qui suit : M.
Page 205 - Monsieur le comte , que toutes les nations du monde, poussées par ce seul instinct, qui ne trompe jamais, ont toujours confié l'éducation de la jeunesse aux prêtres; et ceci n'appartient point seulement aux temps du christianisme. Toutes les nations ont pensé de même. Quelques-unes même, dans la haute antiquité , firent de la science elle-même une propriété exclusive du sacerdoce.
Page 175 - Lyon , en notre palais archiépiscopal , sous notre seing, le sceau de nos armes et le contre-seing de notre secrétaire, le 21 novembre, jour de la Présentation de la sainte Vierge au temple, 1844.
Page 379 - Législation primitive , considérée dans les derniers temps par les seules lumières de la raison; suivie de plusieurs Traités et Discours politiques...
Page 349 - Les ouvertures avaient été pratiquées au milieu de chaque versant du toit, et les portes qui les fermaient se trouvaient fixées par des liens de fer sous les plaques de cuivre. Quand ces liens eurent été détachés, ce ne fut pas sans un religieux saisisseque nos regards avides pénétrèrent dans l'intérieur.
Page 269 - Que ledit évêque menace de refus éventuel des sacrements les enfants élevés dans les établissements universitaires; Que ces faits constituent envers l'université et les membres du corps enseignant une injure et une atteinte à leur honneur ; Qu'ils sont de nature à troubler arbitrairement la conscience...
Page 268 - Vu le recours comme d'abus a nous présenle en notre conseil d'Etat, le 50 octobre \ 843 , par notre garde des sceaux, ministre secrétaire d'Etat an département de la justice et des cultes , contre la déclaration adressée, le 24 octobre 1Ш, par M. de Prilly ( Marie - JosephL

Bibliographic information