L'Ami de la religion, Volume 103

Front Cover
Librairie Ecclésiastique d'adrien le clere et cie, 1839 - Paris (France)
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 255 - où il n'y avait point d'ordre social , la papauté sauva peut-être l'Europe « d'une entière barbarie. Elle créa des rapports entre les nations les plus « éloignées ; elle fut un centre commun, un point de ralliement pour les « États isolés; ce fut un tribunal suprême, élevé au milieu de l'anarchie « universelle, et dont les arrêts furent quelquefois aussi respectables que « respectés : elle prévint et arrêta le despotisme des empereurs, remplaça le « défaut d'équilibre, et...
Page 484 - Sa Sainteté, pour le bien de la paix et l'heureux rétablissement de la religion catholique, déclare que ni elle, ni ses successeurs, ne troubleront en aucune manière les acquéreurs des biens ecclésiastiques aliénés, et qu'en conséquence...
Page 465 - ... jugement, ils rentrent dans la voie de la justice et de la vérité dont ils se sont éloignés, et y ramènent avec eux le troupeau si misérablement dispersé. Après cela, nous ne pouvons dissimuler, vénérables frères, que la cause de notre douleur sur la situation des affaires catholiques dans le vaste empire de Russie s'étend bien plus loin. Nous savons combien notre sainte religion y est depuis longtemps accablée d'angoisses. Nous n'avons certainement pas négligé d'appliquer tous...
Page 3 - Nos vingt et un ans de batailles ont été un siècle de désastres et de souffrances, et l'on est impatient de le voir finir. D'ailleurs, vous avez fait la guerre noblement. Vous avez régné sur toutes les capitales de l'Europe, et voici ce que diront les bourgeois de Paris : Quand l'empereur Napoléon entra dans Vienne et dans Berlin, les habitants n'avaient aucune peur de lui; ils se portèrent sur son passage pour le voir.
Page 430 - DES SAINTS, ou abrégé de l'histoire des pères, des martyrs et autres saints, pour tous les jours de l'année ; avec une pratique et une prière a la fin de chaque vie, et des instructions sur les dimanches et fêtes mobiles.
Page 583 - ... quittera plus. De nouvelles troupes sont déjà transportées en Afrique, et des moyens de tout genre se préparent pour abréger la durée de la guerre , en la poussant avec vigueur, et pour que désormais les habitants de l'Algérie et les tribus indigènes fidèles à la France trouvent partout une protection efficace.
Page 582 - Grande-Bretagne, et fidèle à l'esprit de cette union, toujours si avantageux aux intérêts des deux pays, a veillé sur l'indépendance et la sûreté immédiate de l'empire ottoman. .Notre politique est toujours d'assurer la conservation et l'intégrité de cet empire, dont l'existence est si essentielle au maintien de la paix générale. Nos efforts ont...
Page 414 - C'est pourquoi désormais la cause de tout prévenu sera jugée publiquement, conformément à notre loi divine, après enquête et examen, et, tant qu'un jugement régulier ne sera point intervenu, personne ne pourra, secrètement ou publiquement, faire périr une autre personne par le poison ou par tout autre supplice.
Page 583 - Amérique, le gouvernement mexicain remplit les engagements du traité que j'ai conclu avec cette république. Le blocus des ports de la république Argentine retient encore une de nos escadres. De nouvelles forces ont été dirigées sur ce point éloigné pour hâter la satisfaction qui nous est due. « En Afrique, d'autres hostilités appellent une répres* sion décisive.
Page 2 - II est un peu ridicule de vous écrire de si » longues lettres le jour où on en reçoit une de » vous datée du champ de bataille. Que d'im» pressions tristes et terribles vous remportez » de ce spectacle , et pour la vie ! Ce n'est pas » vous qui deviez aller là. Vous n'en aviez » pas besoin. Vous avez une âme humaine. » Mais je voudrois que Dieu envoyât un ange » à tous les ministres du monde civilisé , qui » les prît par les cheveux , .comme Habacuc , » et les déposât au milieu...

Bibliographic information