Mélanges de littérature et de politique, Volume 1

Front Cover
Pichon et Didier, 1829 - Political science - 483 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 259 - Tout l'univers s'adresse à l'homme dans un langage ineffable qui se fait entendre dans l'intérieur de son âme , dans une partie de son être inconnue à lui-même, et qui tient à la fois des sens et de la pensée.
Page 187 - La révolution de France est une des grandes époques de l'ordre social. Ceux qui la considèrent comme un événement accidentel n'ont porté leurs regards ni dans le passé , ni dans l'avenir. Ils ont pris les acteurs pour la pièce ; et , afin de satisfaire leurs passions , ils ont attribué aux hommes du moment ce que les siècles avaient préparé.
Page 242 - En dirigeant l'éducation , le gouvernement s'arroge le droit et s'impose la tâche de maintenir un corps de doctrines. Ce mot seul indique les moyens dont il est obligé de se servir. En admettant qu'il choisisse d'abord les plus doux , il est certain du moins qu'il ne permettra d'enseigner dans ses écoles que les opinions qu'il préfère (2).
Page 174 - Un ouvrage d'imagination ne doit pas avoir un but moral, mais un résultat moral. Il doit ressembler, à cet égard, à la vie humaine qui n'a pas un but, mais qui toujours a un résultat dans lequel la morale trouve nécessairement sa place.
Page 150 - ... fuir ou à s'entre-tuer. La liberté, finalement, ne Consiste pas à se faire bête , de peur de devenir un méchant homme; mais à tâcher de devenir autant que possible, un homme industrieux, raisonnable et moral.
Page 173 - ... puissance mère de toute vertu. Il ya dans l'émotion , quelle qu'en soit la cause, quelque chose qui fait circuler notre sang plus vite, qui nous procure une sorte de bien-être , qui double le sentiment de nos forces, et qui par là nous rend susceptibles d'une élévation , d'un courage, d'une sympathie au-dessus de notre disposition habituelle.
Page 265 - En ne peignant qu'une passion , au lieu d'embrasser tout un caractère individuel', on obtient des effets plus constamment tragiques, parce que les caractères individuels , toujours mélangés , nuisent à l'unité de l'impression. Mais la vérité y perd peut-être.
Page 138 - L'inévitable effet de l'injustice et de la violence est d'exposer l'homme injuste et violent à des haines, à des vengeances, à des représailles, de lui ôter la...
Page 280 - ... d'égarer notre raison , ayant pour but de nous procurer des jouissances. Les Allemands voient dans l'amour quelque chose de religieux , de sacré , une émanation de la divinité même , un accomplissement de la destinée de l'homme sur cette terre , un lien mystérieux et tout - puissant entre deux âmes qui ne peuvent exister que l'une pour l'autre.
Page 259 - ... viennent battre les vagues, ou levant les yeux vers le firmament parsemé d'étoiles, n'ait éprouvé une sorte d'émotion qu'il lui était impossible d'analyser ou de définir. On dirait que des voix descendent du haut des cieux, s'élancent de la cime des rochers, retentissent dans les torrents ou dans les forêts agitées, sortent des profondeurs des abîmes.

Bibliographic information