Revue encyclopédique, Volume 42

Front Cover
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 358 - Paris après le 5 octobre, se signala bientôt, en décrétant la mise des biens du clergé à la disposition...
Page 84 - O de li altri poeti onore e lume, vagliami il lungo studio e '1 grande amore che m'ha fatto cercar lo tuo volume. Tu se' lo mio maestro e '1 mio autore; tu se' solo colui da cu' io tolsi lo bello stilo che m'ha fatto onore.
Page 81 - Ce fut sans doute pour donner aux plus héroïques vertus une patrie digne d'elles, que le ciel voulut qu'il existât des républiques; et peut-être, pour punir l'ambition des hommes, il permit qu'il s'élevât de grands empires, des rois et des maîtres.
Page 197 - Essai philologique sur les commencemens de la typographie à Metz et sur les imprimeurs de cette ville, puisé dans les matériaux d'une histoire littéraire, biographique et bibliographique de Metz et de sa province (par Teissier).
Page 250 - Si jamais quelque chose a ressemblé à une inspiration subite , c'est le mouvement qui se fit en moi à cette lecture : tout à coup je me sens l'esprit ébloui de mille lumières ; des foules d'idées vives s'y présentent à la fois avec une force et une confusion qui me jeta dans un trouble inexprimable ; je sens ma tête prise par un étourdissement semblable à l'ivresse.
Page 105 - ITALIA, Italia, o tu cui feo la sorte Dono infelice di bellezza, ond' hai Funesta dote d' infiniti guai, Che in fronte scritti per gran doglia porte : • Deh fossi tu men bella, o almen più forte, Onde assai più ti paventasse, o assai T...
Page 115 - On entendit des voix qui disaient dans la nue : « Jeune ange, Dieu sourit à ta gloire ingénue ; Viens, rentre dans ses bras pour ne plus en sortir ; Et vous qui du Très-Haut racontez les louanges, Séraphins, prophètes, archanges, Courbez-vous, c'est un roi ! chantez, c'est un martyr !
Page 116 - Mes yeux voués aux pleurs n'ont plus vu le soleil ; Mais vous que je retrouve, anges du ciel, mes frères, Vous m'avez visité souvent dans mon sommeil. Mes jours se sont flétris dans leurs mains meurtrières, Seigneur, mais les méchants sont toujours malheureux ; Oh ! ne soyez pas sourd comme eux à mes prières, Car je viens vous prier pour eux.
Page 163 - Anatomie de l'homme , ou Description et figures lithographiées de toutes les parties du corps humain ; par Jules CLOQUET; publiée par C.
Page 118 - Jouissez du matin, jouissez du printemps; Vos heures sont des fleurs l'une à l'autre enlacées ; Ne les effeuillez pas plus vite que le temps. Laissez venir les ans! Le destin vous dévoue, Comme nous, aux regrets, à la fausse amitié, A ces maux sans espoir que l'orgueil désavoue, A ces plaisirs qui font pitié ! Riez pourtant! du sort ignorez la puissance; Riez! n'attristez pas votre front gracieux, Votre œil d'azur, miroir de paix et d'innocence, Qui révèle votre âme et réfléchit les...

Bibliographic information